Amateur des tournois de foot du dimanche ou du samedi, vous êtes généralement, sans vous offenser, une négation du beau jeu. Bien sûr, cela n’a rien à voir avec le niveau technique affiché en Liga ou en Premier League chaque week-end, mais le foot amateur a ses propres caractéristiques qui lui confère un charme totalement perdu dans l’entreprise méga-argent du football moderne. Voici une liste de 7 caractéristiques à la fois charmante et frustrantes, que vous connaissez forcément si vous passé vos week-end à taper dans le ballon avec vos amis.

 

1) Les gardiens de but sont une espèce rare.

Ah, les gardiens de but ! Comme le dis le célèbre dicton : « Qui serait un gardien ? » Eh bien, à en juger par notre js74246701expérience des matches de foot entre amis du dimanche : personne. Bien sûr, chaque équipe joue avec un gardien, mais est-il vraiment gardien ? Ou a-t-il simplement la malchance d’être le plus mauvais joueur de champs, et se voit donc obligé d’occuper les cages ? C’est une réalité, les gardiens de but du dimanche sont rares et précieux, donc si vous en avez un : conservez-le à tout prix.

 

2) Les cartons rouges sont encore plus rares. 

Malgré un bon nombre d’années à passer mes week-end sur la pelouse, je ne pense pas avoir été un jour le témoin d’un carton rouge donné par un arbitre, et ce même après avoir vu mon capitaine gifler un défenseur sans aucune raison. Ces cartons rouges mythiques du championnat existent-ils seulement pour le foot du dimanche ? Je suis assez sûr que vous pourriez commettre une horreur digne d’une des plus grosses interventions de Pepe, et vous en sortir sans aucune sanction.

 3) Il y a une langue à part entière que seuls ceux qui ont joué peuvent comprendre.

 « Ou en est le score ?! », « Toujours 0-0 !» (En réalité il y a presque toujours 3-0 quand on vous répond cela), « Pousse-le !» (Le pic de l’innovation tactique au niveau du foot amateur), « Fini ! », qui est normalement suivi par : « Vous aviez le temps … » Jouer n’est alors pas seulement un jeu et de l’amusement, cela implique aussi l’apprentissage d’une nouvelle langue bien distincte et définit, que personne du monde extérieur ne comprendra vraiment un jour. 

4) C’est toujours la faute de l’arbitre et / ou la faute de l’arbitre assistant. 

En effet, un joueur de ligue du diegocostareuters-xlarge_trans7kb4gytocmxu2jrztdact7ebepsrddv8b6jiva6ujj8dimanche n’a jamais tort. Jamais. Hors-jeu ? Non, l’arbitre de touche est un tricheur ! Faute ? Je ne l’ai pas touché ! Bien sûr, quand vous perdez 5-0 en ayant été complètement dominé c’est la faute de l’arbitre, encore et toujours. La remise en question de notre propre niveau et de nos interventions n’existe pas. 

5) Le kit de votre équipe ne sera jamais, jamais, correspondant.

 Quelques-uns insistent toujours sur le port de leurs propres chaussettes pour une raison ou une autre, je veux dire est-on vraiment uniquement attaché à une paire de chaussettes de football ? Normalement, les maillots correspondent bien que parfois il y aura une collection différente d’une saison à l’autre. Je veux dire la variété est le piment de la vie pour être juste ! Occasionnellement, vous pouvez rencontrer une équipe qui s’adapte alors, vous devez être très prudent quant à cette machine de football impitoyablement efficace (en quelque sorte). 

6) La pelouse synthétique est l’œuvre du diable. 

Maintenant je comprends la logique derrière le synthétique ; cela signifie qu’il n’y a pas de boue et ceci représente turf600une constante dans les tournois du dimanche car la météo ne vous dictera pas si vous pouvez jouer ou non. Mais ma parole que ça fait mal ! Les brûlures d’une pelouse synthétique offrent une unique et courte rafale de douleur qu’on ne trouve pas ailleurs sur cette planète. Il y a une autre chose qui rend fou : ces petites choses noires (ou « Poudrette de caoutchouc ») que vous trouverez sur tous les terrains, et qui se faufilent partout. Vraiment partout ! 

 7) C’est une chose incroyable à faire. 

Bien sûr, je peux avoir énuméré un certain nombre de choses frustrantes du football amateur, mais ces dernières viennent avec le temps. Les frustrations (et il peut y en avoir beaucoup) ne font que rendre les succès et les victoires encore meilleures. De plus, le badinage au sein d’une équipe de foot du week-end qui a joué ensemble pendant un certain temps est différent d’à peu près toutes autres relations que vous aurez dans votre vie. Il peut vous rendre bien plus en colère que vous ne pourriez l’imaginer, cependant les ligues de football du dimanche sont vraiment géniales à côtoyer, et je les recommande à quiconque ne connaisse pas ces caractéristiques afin d’apprendre à les connaître le plus rapidement possible. Pour s’amuser et partager, peu importe le niveau ! Si cette passion est commune, croyez-moi le Football rassemble tout le monde !